Pour remédier à l’obésité modérée, et lorsque les tentatives médicales et hygiéniques sont échouées, nous vous conseillons d’installer un anneau gastrique. En Tunisie, cette opération est faite sans aucuns risques graves grâce à la dextérité des chirurgiens.

Cette chirurgie bariatrique réversible nécessite néanmoins un IMC de 30 kg/m2 pour être effectué sans séquelles ni problèmes.

Comment se déroule-t-elle ?

Elle est toujours précédée par un bilan médical qui comporte une échographie abdominale, une fibroscopie et une analyse sanguine.

Le chirurgien privilégiera toujours la technique de la laparoscopie à la place de l’intervention classique. Ce choix est judicieux pour éviter les séquelles postopératoires et l’inconfort durant la période de convalescence.

La pose de l’anneau qui est généralement en silicone se fait rapidement est sans aucuns problèmes. Le principe opératoire consiste à faire une sorte de sablier où l’acheminement des aliments se fait lentement créant ainsi un sentiment d’assouvissement rapide. L’intervention dure environ 90 minutes et l’hospitalisation est de 48 heures.

Les suites opératoires

Elles sont plus paisibles comparées à celles d’un bypass gastrique ou une sleeve gastrectomie. Généralement, le patient doit s’alimenter d’une façon modérée pour ne pas provoquer des complications.

Le liquide puis le semi-liquide sont hautement conseillés durant les deux premières semaines.  La pratique d’une vie socioprofessionnelle normale est préconisée après 20 jours.

Le résultat

Si la perte de poids est estimée à 40% de la masse corporelle totale, la chirurgie est considérée comme abouti. Si non une chirurgie de retouche est a envisage pour réduire ou élargir la poche gastrique.

Si le surpoids est supprimé, une chirurgie esthétique postopératoire est nécessaire pour traiter le relâchement cutané au niveau des bras, des cuisses, du ventre et des fesses.

En revanche, il est à noter que le patient ne doit pas se contenter de ce résultat. Il est plus recommandé d’avoir une hygiène de vie saine pour pérenniser la nouvelle allure et ne pas se retrouver à la case de départ.

Si le patient, entre autre veut supprimer l’anneau, il est possible qu’il le fasse après 3 mois de la première opération bariatrique.